Qui sommes nous?

SOS ALLAITEMENT 76 fait partie des associations de Rouen, en Haute-Normandie.

logo-rouen

 

C’est une association loi 1901 qui a pour objectif d’informer, d’écouter et de soutenir les mamans qui allaitent ou qui souhaitent allaiter.

Elle est constituée de mamans bénévoles qui allaitent ou qui ont allaité leur(s) enfant(s)

Notre association a été créée en avril 1988!

 

L’association SOS allaitement 76 est membre:

– de la CoFAM (Coordination Française pour l’Allaitement Maternel)

– du CIANE (Collectif InterAssociatif autour de la Naissance) 

– du Réseau périnatalité de Haute Normandie

– de l’OVEO (Observatoire de la Violence Educative Ordinaire)

cofamciane-logologo-reseau-perinatalite-de-haute-normandieoveo

 

 

Les bénévoles:

Des mamans avec des bébés qui tètent, tèteront, tétèrent, ont tété, etc…


IMG_1014Adèle

Nouvelle bénévole dans l’association, je suis maman de Léonie, 2,5 ans et d’Eline, 11 mois. Ma première expérience d’allaitement a été chaotique, avec une naissance par césarienne, une montée de lait qui se faisait attendre et un bébé qui ne prenait pas le poids nécessaire. Une fois la période de rodage passée (environ 1,5 mois !) il fallait envisager la reprise du travail…avec tout ce que j’avais déployé comme énergie pour que cela fonctionne j’étais très démunie de devoir m’arrêter pour reprendre le travail. Seulement ma fille en a décidé autrement et ne voulais pas prendre le biberon. C’est alors que j’ai rencontré SOS Allaitement 76 qui m’a beaucoup aidé pour reprendre sereinement le travail et continuer mon allaitement sans contrainte (allaitée jusqu’à 10 mois). Avec ma deuxième fille, que j’allaite encore actuellement (11 mois) la mise en route a été plus simple et plus rapide forte de mon expérience précédente, mais d’autres questions se sont posées et le soutien s’est avéré utile également ! A mon tour désormais de proposer un soutien et un accompagnement aux parents qui en ont besoin !

 

Famille Rakotomanana 200915-053.jpgAnne

Depuis 2015 dans l’association, infirmière. Maman de 3 beaux garçons allaités: 24 mois et 13 mois pour les aînés et en cours pour le dernier. Mon 1er allaitement a été difficile: pas de prise de poids du bébé, crevasses, engorgements… A cette époque j’ai persévéré sans relâche grâce au soutien que j’ai reçu (je ne connaissais pas SOS allaitement!) et mon tétouilleur devenu expert a été allaité 24 mois.
Mon second allaitement s’est passé sans encombre, avec un bébé expert dès sa naissance! L’allaitement s’est arrêté suite à une grève de la tétée à 13 mois…
Puis j’ai découvert SOS allaitement par les réseaux sociaux il y a quelques années et beaucoup aimé les partages concernant l’éducation bienveillante, le maternage… donc j’ai suivi de loin l’association par ce biais.
J’ai décidé de rejoindre l’association en 2015 quand l’arrivée de bébé s’est annoncée. J’allaite donc ma troisième merveille depuis juillet 2015.
J’ai été assez vite sollicitée pour accompagner Erika sur la permanence de St Aubin les Elbeuf (ce ne fut pas difficile de me convaincre, l’allaitement et le maternage étant des sujets qui me passionnent!). Partager mon expérience et mes connaissances et pouvoir soutenir des mamans (et des papas) qui peuvent rencontrer (ou non) des difficultés avec l’allaitement sont pour moi un grand bonheur.

Je suis également une maman porteuse (écharpe sergé croisé et évolu’bulle), adepte des couches lavables depuis 10 ans et très sensible et sensibilisée à l’éducation bienveillante.

 

Anne-Claire

Depuis 2014 dans l’association, 29 ans, maman de 2 princesses : Melissandre 3 ans, et Sibylle 13 mois. J’allaite encore Sibylle et à l’origine je suis bibliothécaire..

J’aimerais m’investir plus dans l’association mais je dois avouer que j’ai beaucoup de mal à trouver du temps. À mon grand désespoir…
J’ai également l’idée de me reconvertir d’ici quelques années, en puériculture.
Je vais continuer d’être adhérente à l’association, et quand j’aurai plus de temps, j’aimerais me former pour être bénévole en permanence téléphonique.

 

Aude
Mère de deux filles de 8 ans 1/2 et 5 ans que j’ai allaité environ 1 an chacune. Je me suis tournée vers l’association en 2013 lors de mon deuxième allaitement, par ailleurs de par mon métier, je suis infirmière puéricultrice, je souhaite aider d’autres mères dans la poursuite de leur projet d’allaitement. Je me reconnais également dans les valeurs d’éducation positive défendues par l’association.

 

Céline

Depuis 2016 dans l’association, j’ai 35 ans et suis maman de 3 enfants. J’ai toujours été sensible à la nature, l’écologie et la simplicité. L’allaitement était une évidence pour moi.

À l’arrivée de mon 1er enfant que je me suis rendue compte que ni ma mère (je m’en doutais) ni ma grand-mère maternelle (ce fut un étonnement!) n’avait allaité leurs enfants. J’ai eu la chance de rencontrer un groupe de mamans allaitantes pendant ma grossesse qui m’ont permis de me conforter dans mon futur allaitement, donné de nombreux conseils et laissé constater que l’allaitement pouvait durer plus que 6 mois !
J’ai donc allaité J. à la demande. Arrivée aux fameux 6 mois que je m’étais fixé initialement, j’ai choisi de continuer ce qui nous convenait très bien, à mon fils et moi. Bien sûr, cela n’a pas été facile tous les jours, mais j’avais le soutien de ces mamans !

Puis mon deuxième enfant s’est installé dans mon ventre, et l’aventure allaitement a continué et s’est prolongée après l’arrivée de P.. Le co-allaitement fut une période riche en émotions diverses et contradictoires, pleine de fraternité, d’amour, de chaleur, de fatigue et parfois d’énervement…
En tout, mes aînés ont tété 2 ans et demi chacun, sur une période de 4 ans.

Puis ma petite L. qui a maintenant 8 mois nous a rejoint, et c’est avec bonheur que j’ai retrouvé les joies de l’allaitement, du maternage proximal , du portage…

Je pense avoir mené mes allaitements ainsi grâce aux femmes que j’ai rencontré et qui m’ont ouvert  au monde de l’allaitement… voir, entendre, se confier, se soutenir, être entendue dans ses craintes , ses doutes, ses joies et ses victoires… c’est tout cela qui fait que j’ai choisi de devenir bénévole et de pouvoir à mon tour parler de mon expérience, aider des futurs ou actuels parents.

ClaireClaire F.

J’ai rencontré SOS allaitement début 2007, lors de ma première grossesse, dans le cadre d’une permanence au Belvédère. Les bénévoles de l’époque sont arrivées sereines, enthousiastes et solaires, accompagnées de deux pitchounes extras et de leurs écharpes de portage (à l’époque, c’était chose rare!) Je partais extrêmement confiante et tout autant documentée au sujet de l’allaitement. Je m’étais imaginée allaiter 6 mois intégralement, pourquoi pas jusqu’à un an. Rien ne s’est passé comme prévu, j’ai rencontré tous les soucis possibles et imaginables et j’ai passé en panique ma fille au biberon à… 2 mois et demi. J’ai cependant continué à l’allaiter en parallèle allègrement jusqu’à ses deux ans et demi environ. Ma seconde fille (janvier 2010) a été allaitée largement plus de 2 ans, et j’allaite actuellement ma troisième fille née en septembre 2015.

J’ai porté et porte mes trois filles, tout d’abord en écharpe sergé croisé, mais aussi depuis en sling, tonga, manduca et bondolino quotidiennement. Adepte du co-dodo, des couches lavables, je me forme à l’éducation non violente et à la pédagogie Montessori avec passion. Tout cela fait partie intégrante d’un maternage proximal qui me semble essentiel. Après avoir fait partie du bureau en dilettante un moment, j’en ai pris la présidence début 2011 ; je suis secondée par une équipe de bénévoles de choc!

 

Claire L.
Je suis la maman d’un petit garçon né en août 2016.

Allaiter a toujours été une évidence pour moi. J’étais donc très motivée et après les petits aléas du début, tout s’est facilement mis en route avec le soutien de mon conjoint.

J’ai tiré mon lait pendant dix mois pour ses repas à la crèche. C’était contraignant, contrairement l’allaitement, mais je suis fière d’avoir tenu si longtemps.

Je n’aurai jamais pensé allaiter plus de quelques mois, les six mois d’allaitement exclusif préconisé par l’OMS me paraissaient inatteignables! Et me voilà partie pour le sevrage naturel dont je ne soupçonnais pas l’existence.

Je pratique également la motricité libre, l’éducation bienveillante, la DME quand nous prenons le temps et j’ai énormément porté mon fils jusqu’à ce qu’il se déplace seul.

J’ai voulu devenir bénévole pour soutenir les parents et futurs parents dans cette grande et belle aventure que la société méconnait et donc entrave trop souvent…

photo trombi DelphineDelphine

Je suis une maman de 31 ans qui a allaité son aînée (4ans) pendant 7 mois, même si les débuts ont été chaotiques …pas de réflexe de succion, petit poids, et entourage pas très favorable à l’allaitement …

J’ai allaité ma cadette (2ans) pendant 1 an et 1 mois avec aisance et confiance grâce à l’association et ses bénévoles ….c’est ce qui m’a donné l’envie à mon tour d’aider les mamans qui souhaitent allaiter ;-)

J’essaie au maximum d’utiliser l’éducation et la communication Non-Violente tout en instruisant mes filles à la maison…

 

13400952_10209126531976347_356724297_n.jpgEmmanuelle

Depuis 2013 dans l’asso, je suis maman de jumelles de 8 ans allaitées un peu plus de 5 mois en mixte et d’une petite fille de 3 ans allaitée à la demande 2 ans et demi (tétée du soir jusqu’à quelques jours avant ses 3 ans). Toujours sur la permanence téléphonique du mardi.

photo ErikaErika

Je suis maman de 5 enfants.
Je n’ai pas allaité mon premier enfant alors que j’en avais envie, j’étais étudiante et devais effectuer un stage un mois après la naissance. Mon médecin me l’a déconseillé prétextant qu’un mois était « inutile ».
J’ai allaité mon deuxième enfant pendant 9 mois et mon troisième pendant 5 mois, j’allaite toujours mon 4ème enfant qui a quatre ans et allaite ma petite dernière née début mai 2015.
J’ai eu connaissance de l’association SOS allaitement 76 par ma sage-femme qui m’a proposé de co animer les permanences faites à son cabinet, chose que je fais depuis septembre 2013.

 FannyDepuis 2015 dans l’asso, j’ai un petit Raphaël depuis juin 2015 que j’allaite toujours.  Après des débuts chaotiques en allaitement, je suis bien contente d’avoir passé le cap des premières semaines de mise en route avec succès. C’est un bébé qui va en crèche, et après avoir enseigné aux puéricultrices comment conserver et réchauffer du lait maternel, elles sont maintenant contentes d’avoir un bébé allaité dans leur équipe. Qui dit crèche, dit rhumes à répétitions … J’étais la 1ère à douter de l’idée, et après avoir fait le test de mettre du lait maternel dans le nez enrhumé de mon bébé, j’étais moi-même surprise de voir que ça le soignait mieux que le sérum physiologique : le lait maternel a des propriétés antiseptiques, je soigne dorénavant ses rhumes au naturel avec le lait maternel. En plus d’essayer de faire connaitre l’assos SOS Allaitement chez des pédiatres ou dans les cafés kids-friendly, j’accompagne quelques amies jeunes-mamans à lancer leur allaitement, suis impatiente d’accompagner prochainement ma soeur dans cette belle aventure, et aime répondre « Oui » à la fameuse question de mon entourage « Mais … t’allaites encore!? » 🙂

Florence

Depuis 2012 dans l’association et le bureau. J’anime les permanences à la maternité du Belvédère depuis septembre 2014.
Je suis maman de 2 enfants nés en novembre 2009 (allaitée 2 ans) et en avril 2012 (allaité 18 mois).
J’ai découvert l’association pendant mon premier congé maternité, tout d’abord lors d’une permanence papotage. Puis lors d’une permanence au Belvédère juste avant la reprise du travail. J’avais plein de questions et de doutes pour l’utilisation du tire-lait, la bénévole de l’époque m’a été d’une précieuse aide, j’ai finalement tiré mon lait jusqu’au 13 mois de ma fille (idem pour mon fils).
Je n’ai pas connu de gros problèmes lors de mes allaitements, tout s’est passé très naturellement, au jour le jour (initialement pour ma fille, je pensais allaiter grand maximum 6 mois).
J’ai attendu que mes enfants grandissent un peu pour m’engager dans l’association afin de me rendre plus disponible.

Julie

Julie

Je suis maman de 2 enfants qui sont nés prématurés ( 8 ans et 4 ans), ils ont été allaités 3 ans et demi chacun, j’ai commencé mon allaitement au tire lait pour les deux en néo nat. Je suis adhérente de SOS allaitement depuis 7 ans et bénévole depuis 4 ans, je tiens la permanence allaitement long c’est-à-dire pour les mamans qui souhaitent allaiter plus longtemps que le congé maternité et pour celles qui se sentent seules à allaiter 9 mois, 1 an et plus…

 

Marjorie

Marjorie

Jusqu’à ma grossesse, allaiter me semblait un challenge difficile à relever. De nombreuses mères autour  de moi partageaient l’échec de leur tentative d’allaitement par « manque de lait » ou « lait non  nourrissant ».

J’étais aussi touchée par l’expérience de ma propre mère qui malgré tous ses efforts n’a jamais pu réussir un allaitement par manque de connaissances et de soutien, et a le regret de n’avoir pu accomplir ce qui  lui tenait à cœur.

J’ai toujours voulu allaiter pour connaître les « sensations » de l’allaitement mais n’étais pas convaincue de ma capacité à le faire.

C’est alors que j’ai rencontré, au cours de ma grossesse, des bénévoles de l’association SOS Allaitement 76, lors de réunions mensuelles à la clinique Mathilde. J’y ai rencontré des mamans qui ont su relever ce « challenge » sans trop de difficultés finalement. Au fur et à mesure de nos rencontres, allaiter m’a semblé alors possible et est devenu une évidence.

A mon tour, j’allaite ma fille, et anime désormais les réunions à la clinique Mathilde en espérant aider les mamans à prendre confiance en elles.

MathildeMathilde

Depuis 2008 dans l’asso, trésorière + perm allaitement à Doudeville. J’ai rencontré l’asso lors d’une permanence au CMS de Doudeville. J’ai 3 enfants, tous allaités 5 à 6 mois exclusivement, puis jusqu’à près de 30 mois pour mon petit dernier. Aujourd’hui je n’allaite plus car ils ont bien grandi mais reste bien volontiers engagée dans l’association en m’occupant de la trésorerie depuis 2014, et en animant des réunions régulières au CMS de Doudeville. J’ai aussi animé des permanences régulières à la maternité de Fécamp pendant quelques mois. Nous habitons un peu loin de Rouen, mais je participe dès que je le peux aux événements de la vie de l’asso.

 

Sarah

Depuis 2014 dans l’asso, maman d’un petit garçon de 2 ans et enceinte du second, Ilhan s’est sevré tout seul à 23 mois, le nouveau lait de ma grossesse ne lui plaisait pas!! D’après lui, le lait était « beurk »!!
Je suis assistante maternelle depuis 8 ans.
J’ai rencontrée sos allaitement pour des cours de portage avec Marjorie, après pour des cours de massages et cela s’est étendu aux perms de Sandra et Julie. Entre temps je suis devenue accro à l’allaitement, au cododo, au portage et à l’éducation Montessori. Je souhaite à présent rendre service à d’autres mamans et leur apporter autant que les bénévoles m’ont apportée depuis 2 ans.

photo trombi Vinciane.JPGVinciane

Depuis 2015 dans l’asso, maman d’une petite Ambre née en novembre 2014 que j’allaite toujours, malgré un début d’allaitement très douloureux et une reprise du travail lorsqu’elle avait 2,5 mois (vive le tire-lait!). La découverte de l’association m’a beaucoup aidé à surmonter les difficultés de l’allaitement et à le poursuivre sereinement. Grande adepte de la bibliothèque de l’association, les livres que j’y découvre m’ont permis de me rassurer et de me conforter dans mes choix de vie : cododo, couches lavables, portage, allaitement long…
J’ai souhaité m’investir dans l’association pour tenter d’apporter à d’autres mamans ce que l’association m’a apporté. Je participe notamment, avec Marjorie, aux ateliers de découverte des divers modes de portage physiologiques.

 

Le bureau:

Présidente : Claire Fouquet

Trésorière : Mathilde Lecuyer

Secrétaire : Florence Ambroise

 

Ce que nous proposons

1. Une écoute téléphonique

2. Des réunions d’informations dans 2 maternités de la Seine-Maritime.

3. Des permanences dans 3 villes du département : à Rouen, à Doudeville, à Elbeuf

4. Des ateliers découverte de modes de portages physiologiques et des ateliers de portage en écharpe.

5. Des informations qui peuvent vous être utiles au cours de votre grossesse, votre allaitement, votre vie de jeunes parents, … dans notre « Coffre à Trésors » n’hésitez pas à aller y faire un tour.

 

Pour aider notre association à exister

Vous pouvez nous soutenir financièrement en adhérant ou en effectuant un don.

Vous pouvez venir nous rencontrer lors des réunions d’informations, des permanences.

Vous pouvez apporter vos idées et votre enthousiasme pour promouvoir et démocratiser l’allaitement maternel et le maternage proximal avec nous.

En mai 2017, SOS allaitement 76 en chiffres c’est: 95 familles adhérentes, 24 bénévoles (13 actives), 1108 « fans » sur notre page facebook, 2 permanences en maternité, 4 hors maternités, 3 ateliers portage, une permanence téléphonique, une bibliothèque fabuleuse, des formations régulières, et plein de bébés repus et de parents sereins.

Publicités